e-publicspace.net

La recherche se base sur la diversité des expressions de l’espace public visibles aujourd’hui, de la plus minimale à la plus grande. Elle  interroge les définitions, les acteurs, les usages, les fonctions, les objets, les formes, les lieux qui constituent l’espace public. Des questions liées à l’universalité de l’espace public sont posées de manière directe :. Celui-ci est-il une réalité occidentale exportable ? exportée ? inexportable ? Au-delà des expressions concrètes, est-il une composante de la sociétalité ? Est-il une réalité limitée aux sociétés produisant une sphère publique explicite ? Une réalité datée, peut-être sans avenir ?

Dans sa volonté de confronter empirisme et théorie, la recherche développe trois axes interdépendants :

    •    La définition de l’espace public
    •    Les paramètres définissant un espace public
    •    Les objets relevant de l’espace public

Moyens

Pour traiter cette problématique, plusieurs moyens sont mis en œuvre.

1. Constitution des équipes de travail et d’un réseau de partenaires

L’équipe de recherche s’étend en deux cercles.
Suivi de la recherche par le laboratoire Chôros :
Prof. Jacques Lévy, Monique Ruzicka-Rossier, Véronique Mauron, Annelore Schneider avec la collaboration du Prof. Gianpaolo Torricelli, I.Cup, USI, Mendrisio.

L’équipe est élargie aux autres membres d’USUM et à leurs collaborateurs, à des chercheurs d’autres laboratoires de l’EPFL (LCC, LaSur, Transp-or), à des chercheurs de l’Université de Rouen  (équipe du Prof. Odette Louiset) et de l’Université de Bordeaux. 
Un réseau de partenaires est organisé avec les institutions suivantes qui vont intervenir sur des éléments précis et ponctuels :
Haute Ecole d’Art et de Design (HEAD), Genève
Studio national des arts contemporains, Le Fresnoy, Tourcoing
Equiterre, Genève

2. Séminaires

Plusieurs séminaires exploratoires rassemblant l’équipe élargie sont organisés durant les 18 mois de la recherche. 
Un premier séminaire exploratoire s’est déroulé le 29 mai 2009 à l’EPFL. Il rassemblait tous les acteurs de la recherche et a fait l’objet d’un document de synthèse présentant une restitution des travaux des ateliers ainsi que les perspectives de la recherche.
Un deuxième séminaire, plus restreint, a eu lieu le 15 décembre 2009. Il a porté essentiellement sur les deux productions envisagées : l’encyclopédie de l’espace public et les micro-événements (voir ci-dessous). La maquette de l’encyclopédie a été présentée et discutée. Un brainstorming sur les idées de micro-événements, sur les lieux où ils pourraient se dérouler ainsi que sur les paramètres à interroger a donné les premières intentions de l’équipe de recherche. Ces intentions une fois formuées en tant que programme, seront développées et concrétisées par le travail des partenaires de terrain (HEAD).

3. Collaborations

Le professeur Gian Paolo Torricelli intervient à plusieurs reprises durant l’année académique 2009-2010 dans le cours du Professeur Jacques Lévy Sciences de la Ville. 
Monique Ruzicka-Rossier a été invitée par l’équipe du professeur Christian Schmid à Bâle.
En 2010 :
Une Summer School organisée par USUM aura lieu au Tessin en juillet 2010. D’une durée de 4 jours, elle permettra aux chercheurs des trois composantes d’USUM de présenter les premiers résultats de leurs recherches et de travailler avec des doctorants et des étudiants en master dans des ateliers spécifiques portant sur les sujets d’études. Une journée entière sera dévolue à des conférences de personnalités reconnues dans les différents domaines.
Une semaine-bloc interdisciplinaire (architecture et sciences sociales) entrant dans le cadre du Programme doctoral Architecture et Sciences de la ville de l’EPFL sera organisée sur le thème de l’Espace public en septembre 2010, avec la participation des trois composantes d’USUM.

Productions

PubS met en place dès le départ plusieurs productions qui ont pour but d’aider au développement de la recherche et d’en devenir des résultats. Ces productions sont à la fois des médias qui donnent une visibilité à la recherche ainsi que des objets scientifiques.

1. Encyclopédie interactive de l’espace public

PubS a lancé la création d’une Encyclopédie de l’espace public on line. Conçue sous la forme d’un site internet, cette Encyclopédie rassemble un nombre considérable de documents traitant de l’espace public dans le monde. Ces documents, qui peuvent être des textes (théorie, anthologie, bibliographie), des images (photographies, vidéos, cartes, dessins) et des sons, sont fournis par les chercheurs d’USUM ainsi que par les chercheurs (géographes, urbanistes, architectes, ingénieurs, artistes, sociologues, historiens du paysage, philosophes, etc) et équipes travaillant de manière spécifique sur l’espace public (e-publicspace.net).

2. Micro-événements

Il s’agit d’imaginer des événements urbains qui permettent de tester in situ certains paramètres de l’espace public, par exemple : le rapport au corps, la privatisation du public, l’accessibilité, la diversité, la garantie de l’anonymat. 
Ces événements serviront à provoquer une situation inédite qui mettra en lumière le fonctionnement de l’espace public choisi. Il s’agit d’introduire, de manière légère et peu invasive, non spectaculaire, une sorte d’Unheimlichkeit, une étrangeté qui vient perturber l’ordinaire et le familier.
PubS conçoit plusieurs micro-événements qu’elle fera réaliser d’abord dans des villes suisses et par la suite (seconde phase de la recherche) dans d’autres villes du monde. Ainsi les mêmes scénarios seront joués dans des espaces publics fort différents les uns des autres. Les résultats seront comparés et la question de l’universalité de l’espace public pourra être étudiée de manière appropriée.
Véronique Mauron et Annelore Schneider sont responsables des micro-événements. Elles travaillent en collaboration avec Caroline Barbisch (Chôros), Elsa Chavinier, Sonia Lavadinho (Transp-or), Jérôme Chenal et la HEAD de Genève.

3. Grille d’analyse des espaces publics

PubS élabore une méthodologie d’analyse des espaces publics. Fondée sur les paramètres identifiés, cette méthodologie sera un outil pour décrire de façon qualitative et schématique un espace public. Elle sera un guide commun à l’équipe élargie de PubS afin de rassembler selon un même protocole, l’ensemble des données observables d’un espace public. Une méthode d’analyse comparative pourra alors en découler. 
Monique Ruzicka-Rossier et Véronique Mauron sont en charge de l’élaboration de cette méthodologie. Elles ont publié sur le sujet : «Espace public : un environnement social», Cahiers de l’ASPAN, Tracés, 13/14, juillet 2009, pp. 10 à 12.

4. Un film sur les espaces publics

Le Professeur Jacques Lévy, entouré d’une équipe de professionnels du cinéma, mène la réalisation d’un film portant sur les espaces publics. Inspiré des Villes invisibles d’Italo Calvino, le projet a pour but de progresser dans l’élaboration de principes pour la  conception et la réalisation de films scientifiques, le cinéma se substituant au texte pour exprimer une relation rigoureuse au terrain empirique, une construction théorique et une argumentation rationnelle. 
Le scénario est en cours de finalisation. Un voyage de repérage des sites en Chine a été effectué en juillet 2009, et de nombreuses images ont déjà été collectées sur place et dans d’autres villes du monde. Un second voyage est prévu en mai 2010 pour terminer le tournage. Le montage se réalisera durant la seconde phase de la recherche.